Posted at 18 octobre 2018
0

Expressions à la mode

EXPRESSIONS À LA MODE

et autre tic de langage.

“Je dis ça, je dis rien, mais en même temps, c’est clair que du coup, c’est un truc de ouf.” (Cristof Grégoire)
Expressions à la mode

Tics de langage à bannir au bureau et à la ville

Des expressions locales aux expressions djeuns, tic de langage dans tel ou tel milieu social ou professionnel, nous utilisons tous des expressions et tics de langage qui n’ont pas forcément de sens, d’intérêt. Certaines habitudes de langage méritent que l’on s’y penche d’un peu plus près. Aujourd’hui, tordons le cou aux expressions et tic de langage à bannir au bureau et qui appauvrissent la langue française !

 

Du coup: Peut-être plus à classer comme tic de langage qu’expression à la mode, dans la rue, en famille, au travail ou dans les médias, on entend (et pire: on lit) des “du coup” par-ci, des “du coup” par là… Depuis quelques années, l’expression “du coup” se propage à vitesse grand V, appauvrissant le champ sémantique du langage oral. Exemple entendu au sein même de ma famille:

– « Et du coup, tu viens me chercher à quelle heure (au lycée) ? »

– « Je ne sais pas trop quand je vais terminer le boulot, du coup, je préfère que tu rentres en car. »

– « Ah. ok. Du coup, je vais demander à un pote sinon je serai en retard pour ma répet (ition) »

– « Ok d’acc. Au cas où, tu me préviens du coup? »

Je propose donc quelques synonymes à l’usage de ceux qui voudraient être décontaminés : « finalement », « au final », « donc », « à la suite de quoi », « par conséquent », « de ce fait », « dans ces conditions », « en fin de compte ». Bref… Du coup, on a l’embarras du choix, n’est-ce pas ?

 

C’est clair ! À la place d’un «d’accord», d’un «évidemment», voire d’un «ok» un «bien sûr» ou «bien entendu», je me suis amusé à dire, à plusieurs reprises, «c’est pas sombre» lors d’une conversation avec un collègue qui n’arrêtait pas de dire «c’est clair». Certes, mon idée à manqué de clarté, mais pour ne pas laisser le collègue dans l’obscurité, j’ai fini par tenter d’apporter un peu de lumière à son tic de langage. Résultat, il n’a pas trop compris où je voulais en venir. Et je me suis fait prendre pour un imbécile. Quel honneur pour moi que de me faire prendre pour un imbécile par un con ! 😉
J’avoue. “T’aurais pu faire le ménage dans ta chambre, non? Oui, j’avoue.” “Elle aurait pas un peu grossi ta cousine ? Oui, j’avoue qu’elle était un peu serrée dans son chemisier”. Pour tout vous avouer, c’est expression, je la trouve inavouable. (Bon, celle-ci, elle était facile)
Je dis ça, je dis rien: Alors ferme ta gueule…

Expressions et tics de langage en politique, dans le sport

J’ai envie de dire: Tic de langage très souvent dit par Sarkozy lors de son mandat présidentiel, J’ai envie de dire… De toute façon, tu vas le dire. Alors viens-en aux faits et ne nous ennuie pas avec ton expression à la con qui veut juste dire que tu vas le dire mais que tu ne l’as pas encore dit.

Voilà. L’expression Voilà, je l’entends énormément dans le sport. À croire qu’en plus de s’entraîner à courir après un (con de ) ballon, ou sur un vélo, les sportifs s’entraînent à dire “voilà” dans toutes leurs phrases. “On aurait pu faire un superbe match ce soir mais voilà, le moral n’y était pas alors voilà, on voit bien que…” Bref. La préposition voilà est employée à tout bout de champs dans le sport en particulier et dans la vie en générale. Voilà, je vous aurais prévenu !

C’est un truc de ouf. Entendons par là “un truc de fou”, en “verlan”. Certains placent des “ouf” par-ci et des “ouf” par-là, et surtout n’importe où. «Y’a de la circulation, c’est un truc de ouf». «Elle chante faux, c’est un truc de ouf». Alors arrêtez avec cette expression de ouf parce que je vais finir dingue avec votre expression à la con…
En même temps : Rendue célèbre par le président Macron (décidément, les présidents…) avec qui la presse s’est amusée à lui dire que Macron utilise souvent “en même temps”, cette expression veut dire tout et son contraire. Très pratique en politique… Extrait: “C’est un tic de langage […] qui voudrait dire que je ne suis pas clair. Que je ne sais pas trancher. Que je serais flou. Parce que vous savez, il y en a qui aiment les cases, les idées bien rangées. Eh bien je veux vous affirmer ce soir je continuerai à utiliser « en même temps » dans mes phrases mais aussi dans ma pensée. Parce que « en même temps », ça signifie simplement que l’on prend en compte des impératifs qui paraissaient opposés mais dont la conciliation est indispensable au bon fonctionnement d’une société.”
Selon le site “L’Internaute“, “En même temps” est une locution prépositive de la langue française désignant deux concepts. Le premier est temporel et implique qu’une action est effectuée à peu près au même moment qu’une autre. Le second est argumentatif et peut être employé pour mettre en confrontation deux idées, pour mieux les évaluer.

Tic de langage en Bretagne:

Attraper un accident: Alors celle-ci, elle me fait bien rire. Tic de langage répandu en Bretagne. Attraper un ballon au vol ou attraper un rhume, oui (quoique, sur ce dernier, je me questionne !) Mais attraper un accident… Je vie en Loire-Atlantique, proche de la Bretagne, (pour certains, en Bretagne, mais là est un autre débat) originaire de Sarthe, et c’est en arrivant dans cette région -et plus particulièrement en Bretagne- que j’ai entendu cette expression à la con qui me fais tordre de rire… Et même pire, j’ai entendu à plusieurs reprise, dans le Morbihan, une autre version, sans l’article: “attraper accident” !!! J’aimerais qu’on m’explique…

 

D’autres expressions à bannir et tic de langage répandu à venir au gré de mes envies… Je m’en vais dans un bar, ou dans une grande surface de ma ville, choper des expressions à la con et autres tics de langage à bannir au bureau comme entre amis ou avec une escort.

En attendant, continuez dans les commentaires !

Étiquettes : , , , , , , , ,

0 Commentaire sur cette annonce

Add a comment